Liste des produits par marque Guayapi

Guayapi a pour vocation la reconnaissance, la valorisation et la distribution des plantes de cueillette sauvage en provenance de l'Amazonie et du Sri Lanka sous forme de compléments, produits alimentaires et cosmétiques portant chacun la certification qui lui correspond.

Œuvrant selon les principes du commerce équitable (membre et administrateur de la Plate-Forme pour le Commerce Equitable - PFCE) et en faveur de trois critères fondamentaux (biologique, environnementale et social), Guayapi est un acteur dynamique de la restauration de la biodiversité. L'éthique et les critères environnementaux élevés s'expriment également par notre choix de l'organisme certificateur FGP (Forest Garden Products - protection ou restauration, si dégradée, de la biodiversité et respect des populations locales) et son appartenance à l'IAFN (International Analog Forestry Network), Réseau International des Forêts Analogues aux écosystèmes d'origine.

Fondée par Claudie Ravel, la société est née de rencontres et de passions. En présentant sur le marché européen dès 1990 le Warana (Guarana des terres d’origine), la société a progressivement élargi sa gamme de matières premières nobles et inédites. Très sensible aux enjeux environnementaux et aux valeurs sociales, Claudie Ravel a noué un partenariat avec une tribu située au cœur de l’Amazonie. La société entretient des liens privilégiés avec celle-ci, allant bien au-delà d’une simple relation commerciale. L’Amazonie offre des milliers d’espèces végétales que les Indiens utilisent traditionnellement et quotidiennement pour  soulager leurs maux. Leur savoir est inépuisable, encore faut-il préserver la forêt des intérêts économiques des multinationales. A son échelle, Claudie Ravel soutient la tribu des Sateré Mawé (12 000 Indiens aujourd’hui alors qu’ils n’étaient plus que 6000 au début du projet) dans leur combat quotidien afin de préserver leur identité, leur culture, leur territoire. A travers ses voyages, elle source les meilleures matières proposées par les peuples autochtones n’ayant pas accès aux marchés internationaux, privilégiant les savoir-faire traditionnels respectant l’homme et la plante, bannissant tout procédé de transformation chimique.

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche